Entreprise de détection de réseaux enterrés en Centre-Val de Loire

Certifié en localisation des réseaux, pour la géolocalisation et le géoréférencement, Conotech est votre partenaire pour détecter tout type de réseau enterré.

De nos jours, géodétecter (localiser) et géoréférencer les réseaux souterrains est devenu un élément essentiel et obligatoire pour un projet en génie civil, à l’heure où une grande majorité des réseaux de notre territoire reste méconnue.

Technicien et matériels de détection radar

Les réseaux détectés :

Réseaux électriques, réseaux de gaz, réseaux d’assainissement, canalisations enterrées d’eau potable et d’eaux usées, fibre optique et réseaux de télécommunication, réseaux d’éclairage public, réseaux de distribution…

Le public concerné :

  • Maîtres d’ouvrage et maîtres d’œuvre
  • Entreprises de travaux publics, de BTP
  • Gestionnaires de réseaux : distribution de gaz, eau, électricité

La géodétection, une obligation légale depuis 2012

Proposée sous forme non intrusive, c’est-à-dire sans destruction, la géodétection consiste au repérage et à la localisation précise des réseaux sensibles par le biais d’un matériel de détection adapté (détecteur électromagnétique, géoradar…).

La nouvelle réglementation DT-DICT de 2012 impose aux maîtres d’ouvrage de procéder à la détection de réseaux dits « sensibles » avant de commander des travaux de terrassement. Ces réseaux sensibles sont le gaz, l’électricité et l’éclairage public.

Les objectifs de cette réforme : limiter l’endommagement des réseaux enterrés et assurer une meilleure sécurité du public.

Le relevé patrimonial ou le géoréférencement des réseaux

Le géoréférencement des réseaux enterrés est aussi appelé relevé patrimonial. Cette opération a pour but de référencer de manière précise les réseaux souterrains existants et les ouvrages souterrains sur plan. Les différentes positions et données relevées sont reproduites sur un plan en trois dimensions, en coordonnées x, y, z, ou sur une carte des réseaux.

Investigation complémentaire, faisabilité et sécurité du projet

Lorsque la cartographie des réseaux souterrains n’est pas suffisamment précise, il est obligatoire de commander des investigations complémentaires avant le commencement des travaux. Ces dernières permettent de vérifier la faisabilité du projet sans endommager les réseaux. Le but est de catégoriser le plus grand nombre possible de réseaux enterrés en classe A, afin de fiabiliser et de sécuriser au maximum le chantier.

Le marquage-piquetage au sol pour sécuriser le chantier

Le marquage au sol consiste à identifier par un code couleur les différents réseaux existants. Le marquage-piquetage au sol des réseaux enterrés permet d’éviter les accidents lors de travaux se déroulant à proximité des réseaux enterrés. Obligatoire avant de débuter des chantiers proches des réseaux, dans les domaines publics et privés, cette opération sécurise les intervenants mais aussi les travaux.